Principes directeurs

Les principes suivants guident tous les aspects des soins offerts par la Maison Vale Hospice :

1. Soins centrés sur les résidents et leurs proches. Comme les résidents font généralement partie d’une famille, eux et leurs proches sont traités comme une entité de soins. Les soins sont en tous points dispensés en tenant compte des valeurs personnelles, culturelles et religieuses des résidents et de leurs proches, de leurs croyances et de leurs pratiques, de leur stade de développement et de leur préparation à affronter l’étape de la mort.

2. Soins de qualité. Toutes les activités propres aux soins palliatifs sont guidées par :

  • les principes éthiques d’autonomie, de bienfaisance, de non-malfaisance, de justice, de vérité et de confidentialité;
  • des critères objectifs de pratique fondés sur les principes et les normes de pratique acceptées à l’échelle nationale, et sur les règles de déontologie professionnelle fixées pour chaque discipline;
  • des politiques et procédures établies d’après les meilleures lignes directrices relatives à la bonne pratique fondées sur des preuves scientifiques ou les avis d’experts; et
  • des lignes directrices sur la collecte de données et la documentation qui se fondent sur des instruments de mesure validés.

3. Sûrs et efficaces. Toutes les activités relatives aux soins palliatifs sont menées :

  • dans un esprit de collaboration;
  • dans le respect de la confidentialité et de la vie privée;
  • sans qu’aucune forme de contrainte, discrimination, harcèlement ou préjugé ne soit exercée;
  • de façon sécuritaire et en protégeant tous les participants;
  • dans le but de minimiser les reprises et les répétitions inutiles; et
  • dans le respect des lois, réglements et politiques en vigueur.

4. Accessibles. Les résidents et leurs proches ont un accès égal aux services de soins palliatifs :

  • quel que soit l’endroit où ils vivent;
  • à la maison, ou à une distance raisonnable de leur domicile; et
  • au moment voulu.

5. Dotés des ressources suffisantes. Les ressources financières, humaines, documentaires, physiques et communautaires sont suffisantes pour soutenir les activités de l’organisation, ainsi que sa planification stratégique et générale. Des ressources suffisantes sont affectées à chacune des activités de l’organisation.

6. Fondés sur la collaboration. Dans chaque communauté, il faut évaluer les besoins en soins palliatifs qui doivent être pris en charge par l’ensemble des programmes et services existants et travailler en partenariat.

7. Basés sur la connaissance. L’enseignement continu des résidents, des proches, des intervenants, du personnel et des partenaires fait partie intégrante de la prestation et de l’amélioration de soins palliatifs de qualité.

8. Fondés sur la promotion. Il est essentiel de maintenir des contacts réguliers avec les législateurs, les organisations de réglementation, les décideurs, les bailleurs de fonds en soins de santé, les autres fournisseurs de soins palliatifs, les associations et corporations professionnelles et le grand public pour faire mieux connaître les soins palliatifs, les élargir et accroître les ressources qui y sont consacrées. Tous les efforts de promotion s’inspirent du modèle préconisé par l’Association canadienne de soins palliatifs pour guider les soins palliatifs.

9. Basés sur la recherche. L’acquisition, la diffusion et l’intégration de nouvelles connaissances sont primordiales pour l’amélioration des soins palliatifs. Quand c’est possible, toutes les activités reposent sur les meilleures preuves scientifiques disponibles. Les protocoles de recherche respectent la législation et la réglementation régissant la recherche sur les sujets humains en vigueur dans la province ou le territoire.